- Accueil - Fiche technique - Principe de chauffage - Véranda - Cheminée - Infos PàC - Consommation chauffage - Photovoltaïque - Liens -
QUELQUES MODESTES EXPLICATIONS SUR LA POMPE A CHALEUR (fabrication maison)

La Pompe à Chaleur entame sa 34ème saison de chauffe ! Elle a été faite avec un collègue frigoriste et les souvenirs s'estompent.

Quelques éléments sur l'évaporateur: détendeur standard: Danfoss pour R22 ( -10°/ +10° )Pression 26 bars - Orifice (buse) n° 5. (remis à neuf)

La partie tube, immergée dans un bac (en résine) d'arrivée d'eau qui est nettoyé avant l'hiver, (photo ci-dessous)

est en cuivre et composé de circuits concentriques faits de manière un peu approximative (désolé) .

Vue de dessus sans eau ...

... avec eau, tourbillon visible ...

... avec capot en altuglass de 5 mm

(anti-bruit et protection)

De mémoire, la récupération doit être environ de 9-10 kW. Les boucles de cuivre recuit en 5/8 '' forment 2 circuits en // et font au total,

A peu près 56 ml (2 x 28 ml préparé sur un gabarit fait avec des tubes PVC de diamètre 100 mm: croquis ci-dessous).

Les 2 circuits sont faits de 3 boucles ( une troisième boucle a été rajouté pour cause de manque de surface d'échange)

et sont raccordées à un tube de 7/8 '' côté aspiration et côté détendeur, mais ramené à 3/8 '' pour le raccordement à celui-ci.


- Gabarit de fabrication des boucles de cuivre (fonction des cotes du bac)

- Vue de dessous (un peu le souk !!! )

- Schéma simple ( pas normalisé ).

- Vue de face, porte avant ouverte.

Le condenseur est un CEBV 235 (à droite sur la photo) venant de la générale frigorifique française (GFF)

Il a été remplacé en 1998 après 17 ans de bons et loyaux services.

Je n'ai pas la doc, je joins ce que j'ai conservé depuis 1998.


Dégazeur fait avec un support de filtre détourné de son utilisation permettant le contrôle visuel du débit et la couleur de l'eau du circuit de chauffage (facilite les moments de nettoyage).

Tableau des températures:

Arrivée et évacuation eau du forage (évéporateur) (delta T ~ 3°C)

Départ et retour circuit chauffage (condenseur) ( delta T ~ 10° C)

Raccordement à la réserve solaire.

Pour ce qui est du matériel employé, le compresseur est un compresseur hermétique classique à pistons de 3,75 kW, ce qui entraîne le choix d'un condenseur en fonction de la puissance possible avec un débit d'eau de 2 m3 / heure à 35 °C utilisée pour les planchers chauffants. Si c'était à refaire (pas envisagé tant que ça tourne) peut-être qu'il serait mis un groupe "Scroll" (rotatif, moins bruyant) avec une régulation à vitesse variable.

Si on utilise des radiateurs, il ne faudra pas dépasser 50 °C en sortie condenseur, donc jouer sur le débit du circulateur d'eau.

L'évaporateur est une "bidouille" copiée à l'époque (1980) sur une PàC de marque Perrot (qui n'est plus fabriquée, mais dont il existe encore quelques exemplaires en fonctionnement) et qui reprenait l'idée des refroidisseurs de liquide utilisés en boulangerie.

Cela consiste à immerger dans un bac recevant de l'eau à refroidir (ici venant d'un forage), une longueur suffisante de tube de cuivre d'un diamètre permettant une surface d'échange en rapport avec la puissance calculée (dans notre cas, 3 circuits en //, d'un peu plus de 18 m, en 3/4 de pouce ).

Le condenseur serait de même principe (mais en inox comme pour les PàC actuelles) compte tenu des débits dans les planchers (14 circuits soit 700m de tuyau PER de diamètre 16/20 mm)

L’évaporateur serait du même principe en raison d'une eau primaire (venant du forage) très ferrugineuse et chargée en sable.

Ce système d’évaporateur permet le nettoyage aisé avec une brosse et un aspirateur, après vidange du bac et attente de séchage.

Un certain nombre d'autres explications sont sur les autres pages du site. Pour plus d'infos, contact au 0953 062 029

Bon courage pour une éventuelle réalisation !
Accueil